vendredi 25 mars 2011

Cette semaine je n'ai pas trop aimé #3

   Travis et Joshua de Street Etiquette qui n'ont encore rien posté de la semaine. Non mais ils se croient en vacances ou quoi hein? Parce que moi on m'a dit qu'il restait encore 5 semaines de cours alors faut le dire hein. J'espère au moins qu'ils ont une excuse béton pour justifier leur absence, collaboration avec Femme Actuelle sinon plus. En plus la dernière fois, il y avait de la parka kaki matelassée, autant dire pas du tout ma came, very catalogue Manufrance.   


   En plus de ça, jour de deuil pour les trolls, Pandora ferme les comz sur son blog pour faire taire les rageux:
Au vus des nombreuses dérives et attaques gratuites, j’ai décidé de fermer les commentaires, d’autant plus que je n’ai pas le temps d’y répondre. On ne peut pas changer les gens, mais on peut au moins les empêcher de parler haha.  
(Je ne dis pas ça pour être désagréable mais dans ''Au vus", vu ne prend pas de s, foilafoila)
   Les langues de vipères sont à présent réduites au silence, alors on se lâche, espace de liberté d'expression totale! En peau de bête et plate-forme shoes discutables dans la prairie:

 Louise Ebel Pandora <!  :fr  >Le Sacre du Printemps.<!  :  ><!  :en  >Le Sacre du Printemps.<!  :  >
"J’ai toujours prévenu que Pandora était un personnage, mais j’ai remarqué que la plupart d’entre vous préféraient Louise", déclame-t-elle. Eh oui, commente-je, en fait elle a l'air NORMALE sur son twitter, j'entends par là pas excessivement opiacée, je dirais même sympathique .
  
  Heureusement pendant ce temps, Ayo a retrouvé une coupe trognon et s'habille bien! :
    Coupe parfaite, chemisier lui allant à ravir, sourire radieux! Ça me plait! Oui car quand je me prépare à aller voir quelqu'un en concert je veille plusieurs mois à l'avance à ce qu'il prenne soin de son apparence pour me faire passer une soirée de foldingue, et c'est le cas pour elle, je vais la voir dans plusieurs semaines.  
    D'ailleurs je craignais un peu la déconfiture vu que pardon mais j'avais peur qu'Ayo ne soit pas une bête de scène et qu'en live ce soit un peu rasoir, et aussi j'aime pas follement le single I'm gonna dance dévoilé avant la sortie de l'alboum, mais finalement plus j'écoute l'album plus je le trouve bien, le titre avec Saul Williams et la reprise d'I want you back (même si elle ne prend pas trop de risques dessus), mais aussi Real Love, et ce duo avec Sly Johnson featuring -M-. 
Et rrra mais elle a l'air vraiment trop mimi pour de vrai!

  Et mon rêve pour ce blog je vais vous dire ce que c'est, que la colonne de droite descende aussi bas que celle des articles, là mon blog serait vraiment une création bonasse, mais pour cela il faudrait que je rajoute des gadgets ou bien que je mette moins d'articles par page. EH OUI.
   
    Eh maintenant, c'est le weekend, ça va fluncher:


vendredi 18 mars 2011

Pray for Japan

     J'ai essayé la trop bien veste de couir de chez ZARA et en fait elle est nulle, surtout quand elle est fermée ça gongle enfin breyf. Je suis désappointée, mais j'ai connu d'autres coups durs, un peu comme Moundir l'aventurier de l'amour. 
   
   J'en peux plus des bonnets en diodes et du Vocoder à gogo des Black Eyed Peas. Leur dernier clip, celui de I just can't get enough (une tounes plutôt nulle) a été tourné au Japon une semaine avant le premier séisme .
   Grosse influence Lost in Translation, voilà ce que j'en dis. Un tas de plans communs qui sautent aux yeux: 



     Will.i.am, Bill Murray, destins croisés. Que c'est frappant! Comme mes captures d'écran sont pertinentes! En même temps vous me direz, il n'y a pas cent-mille manières de filmer Tokyo by night, mais ne me contrariez pas, je suis trop fière avec mes captures d'écran, c'est ma fibre journaliste d'investigation qui s'exprime. Regardez plutôt:

 Impression soleil couchant:

    
    Ça alors, Charlotte, Fergie, du pareil au même, en slip-chemise sur le rebord de la fenêtre! J'aurais encore bien d'autres exemples mais je n'ai pas tout mon temps, j'ai une vie privée. 
La différence c'est qu'en bonne hipster j'adore Lost in Translation, tandis que je déplore les Black Eyed Peas, qui sont devenus des nases.
   
Ce plan très Ladygagaïsant apporte la dernière preuve de l'influence de l'eurodance ce fléau des temps modernes:

Incroyable mais vrai, il s'agit bien des mêmes personnes qui ont fait un paquet de morceaux réniaux il y a fort fort longtemps, comme celui-ci avec Macy Grey:



   RIP Black Eyed Peas, comme on dit dans le milieu. Et on pourrait dire de manière simpliste que c'était bien quand Fergie était pas là et que tout s'est gâté quand elle a ramené sa face de caneton, mais après tout elle était là pour Where is the Love, qui était encore la belle époque, alors elle a bon dos mais tout n'est pas de sa faute. 

dimanche 13 mars 2011

Cette semaine je n'ai pas trop aimé #2

J'ai d'abord été privée d'Internet, ça commençait très mal, mais il y a eu des choses pires encore:

3395042271.jpg
voir Punky se pavaner avec le collier-plastron Zara que je n'aurais jamais parce qu'il n'y en a plus nulle part. Je parle du collier plastron tout là-haut, il y a de quoi se perdre dans ces enchevêtrements chamanes. Je me demande si Punky ne ferait pas du vaudou. Bref, je l'ai très mal pris. Mais ce que vous savez pas c'est que j'ai commencé à me le fabriquer moi-même, broderie passion, ca me prendra au moins 1000 ans mais que voulez vous, je me suis mis martel en tête.



    Les Lita, ces choses horribles, ne sont visiblement pas encore en voie d'extinction, on en voit encore partout, cette photo de chez ponyhunter n'est hélas qu'un exemple parmi trop d'autres 

     Et aussi, je vois bien que tout le monde s'en fiche de mon eye liner et tout, ça n'a suscité aucune émotion parmi vous, je n'aime pas ça, pour la peine je vous remets la photo.


"Je vous vois, je sais très bien quand vous venez sans laisser de commentaire."

vendredi 11 mars 2011

Leçon de vie n°3: On ne nait pas femme, on le devient


     Cet après-midi je me suis accordé une petite sortie shopping, parce qu'il faut bien souffler parfois, mais j'aurais aussi bien fait d'aller m'acheter des cordons bleus chez Leclerc, parce que suis allée de déception en déception.
      J'avais déjà commencé à voir des choses rasoir chez H&M il y a quelques semaines, en particulier des sous-pulls déclinés sous toutes les couleurs pastel de la création, et puis reboulotte chez New Look, je prédis donc des couleurs pastels et des papillons pour les mois à venir, préparez-vous dès aujourd'hui ne pas suivre la tendance car ce sont deux choses ringardes. (Ne vous croyez pas trop forts et rappelez-vous plutôt le coup de la doudoune qui a insidieusement réussi à se faire aimer du grand nombre)
      Je suis même allée chez Pimkie, pour voir un peu comment personne ne s'était jeté sur les articles Fifi Machin, dans ma ville tout le monde s'en bat la coquille. Par contre j'ai vu un mini sac cartable mignon à souhaits, un peu plus j'achetais tellement j'avais les crocs, mais je me suis rendu compte juste à temps qu'il m'aurait complètement servi à rien.
    Après je suis allée chez Zara voir ma trop bien veste, mais il y avait tellement de monde qui m'aurait caché la vue des miroirs que je l'ai pas essayée (18h=sortie de lycée, déferlante de têtes à mèches Franklin&Marshall) Et puis tout de même, 99,95 euros.


      Alors j'ai fait un truc un peu déjanté: je suis allée chez Sephora. En fait c'était juste pour retirer mon cadeau d'anniv, deux mini ombres à paupières (depuis ma naissance, jamais je n'ai mis d'ombre à paupières, mais tout ce qui gratuit est bon à prendre). Et puis j'ai eu une  illumination: j'ai eu envie d'acheter un eye-liner. J'ai pris un Sephora tout ce qu'il y a de plus commun, avec un pinceau ultra fin limite feutre mais c'est pas un feutre. Je vais vous dire un truc entre nous: 
     C'est la première fois de ma vie que j'achète du maquillage. Rien du tout, à part du vernis à ongles. Comme disait Sheila, on ne nait pas femme, on le devient.

       Je suis fière comme un dindonneau de mon premier essai, je ne peux pas résister au plaisir de vous refiler une photo haute définition de mon regard de biche prise avec mon téléphone portable tactile. Et encore remarquez que je vous fais grâce de l'afficher en grand format.




     Postez-moi des compliments. (L'autre oeil est par bonheur symétrique) 
En fait c'est pas si difficile que ça à appliquer, je suis sûre qu'on en fait tout un plat pour que les filles qui ne se maquillent pas soient dissuadées et restent trumeaux et que celles qui mettent de l'eye-liner passent pour des artistes, heureusement que je suis là pour démasquer ce genre de mascarade.
       Par contre en mettant un pied dans le monde du make up, j'espère ne pas me laisser prendre dans une nouvelle passion dévoreuse de temps, d'argent et d'énergie, un peu comme quand je collectionnais les produits dérivés de Sissi l'impératrice, parce que moi je suis quelqu'un d'entier et de passionné (sans doute une caractéristique des Bélier).
     
     (Tout au long de cet après-midi je portais une culotte par dessus mon collant parce qu'il est en laine et la taille est pas hyper élastique alors il glisse tout le temps, là du coup c'était BIEN. La claclaclasse. Slip is the new porte-jarretelle)

Photo:  Chicas y Maletas,
le film à l'intérieur d'Etreintes Brisées d'Almodovar, rapport à l'eye liner.
Et la tasse <3 Film topcool et photo topcool
 

jeudi 3 mars 2011

Alerte, Julia a été localisée


à la Fashion Week de Milan, grâce au flair de Violette qui l'a débusquée sur trendycrew.com!

      Mais j'ai mis quelques jours à transmettre l'info, depuis elle a dû se déplacer au gré des Fashion Week. Et je comprends vraiment pas qu'elle soit aussi peut photographiée, enfin BREF.
      L'essentiel est que Julia ait l'air en bonne santé: cheveux épanouis, collant bien et chaussures de circonstance, et j'aime gravos cette jupe bananes Prada. Pull peu adapté au climat, mais après tout ça vaut mieux que les doudounes en terrasse qui, comme toutes les doudounes du monde, ne me disent rien qui vaillent.
      Oho mais tiens, cette jupe bananes me rappelle quelque chose! Mais bien entendu:


 
    Anna Wintour le petit suricate qui sourit pour créer l'évènement au défilé Prada (en Prada pour le défilé Prada, ok mais tu n'as pas besoin d'être fayotte Anna, tu es Anna Wintour, les couturiers trrremblent sur ton passage, pas l'inverse) 
    Par contre pardon je vais dire un truc irrespectueux mais quand c'est elle qui porte la jupe bananes ça fait beaucoup moins fun que Julia.

   (Et aussi j'aimerais bien plus d'engouement pour mon twitter que je vous conseille de follower, d'avance merci)

mercredi 2 mars 2011

En vrai je suis trop canon mais j'ai tout le temps la flemme de me coiffer

       Quelle classe cette photo! Ces rappels de bleu céruléen, ce sourire radieux, ce twist Paul Smith, cette peau diaphane, cette chevelure de feu!
     Tout cela est très sympathique mais cela dit quand on y regarde d'un peu plus près on dirait un peu moi en train de sortir les poubs, sauf que mon sac de tri sélectif est plus grand, et aussi j'aurais rentré ma chemise dans mon futal pour avoir moins froid. Tout ça pour dire que le traitement des photos rend bien service, parce que dans la vraie vie les couleurs ne sont jamais aussi chatoyantes, et aussi évidemment le tout c'est d'être au bon endroit, en l'occurrence la fashion week, parce que par exemple celle qui arrive comme ça à la fac tout le monde croit qu'elle est somnambule.

      Et aussi mais quelle misère toutes ces personnes qui ne peuvent pas mettre de manteau parce que ça occulterait leur look overedgy! Là ça va encore il y a du pull-over mais sinon elles sont toutes en slip alors que ça caille, enfin c'est pas la Fashion Week du Costa Rica, c'est-à-dire qu'il ne fait pas un temps à trainer en slip.
     J'ai regardé beaucoup trop de photos de streetstyle des Fashion Week donc (c'est plus intéressant que les défilés, mais celui Paul Smith par exemple a l'air d'avoir été chouettos) j'ai fini par m'identifier à toutes ces gravures de mode trop lookées aux sacs plastique à 111euros et aux détails flashy. Au bout d'un moment je sentais que mes yeux commençaient à pleurer, parce que il faut me voir avec mon ordi, en fait je regarde d'un peu trop près l'écran parait-il, si je pouvais m'asseoir sur le clavier je ferais. C'est alors que je me suis dit oupala je vais arrêter un peu avant que mes yeux ne tombent desséchés de leurs orbites. 

     Donc je me suis levée (j'étais assise à mon bureau, l'ordi posé dessus, ça n'arrive qu'une fois l'an, là c'était pour marquer le coup et couvrir l'évènement Fashion Week, quand je vois mon ordi ouvert sur mon bureau je me sens quelqu'un d'important, mais sinon d'habitude moi et mon ordi on vit dans mon lit), je me suis retournée et là, je me suis vue dans le miroir, j'ai eu un mouvement de recul mêlé de mépris, un peu comme quand Meryl Streep voit Anna Hathaway pour la première fois. Non mais je m'étais farcie la tête avec des images de modasses, je me croyais grave dans le Diable s'habille en Prada à force, dans ma tête moi aussi j'étais lookée. Sauf que, j'étais en mode weekend à donf. 

     Vieille tresse de la veille, et pas faussement négligée du tout, carrément pourrave, polaire vert émeraude pour la touche couleur de saison, jean pas net, et sourcils que Galliano aurait probablement trouvés moches. J'ai eu honte de cet aspect qui ne cadrait pas avec ma vie de rédactrice mode. 
     Mais c'est ces chaussons aussi, ils me cassent la silhouette. 

     
   Sinon LE truc que j'ai envie d'avoir maintenant, c'est une maxi pochette hyper simple et surtout flashy, comme la bleue ci-dessus ou encore la American Apparel, qui est très cool en jaune, et aussi très en rupture de stock pour cause de ruée des troupeaux de lectrices de blogs mode:


     Sauf que comme je ne cours pas les réceptions funky (même aucun mariage à l'horizon 2011), je vois pas très bien quand la sortir, et c'est trop pas pratique pour aller à l'école, je suis sûre que ça finirait en trousse de toilette.





     Ah ça c'est une pochette orange très coolos (je sais on dit CORAIL) Par contre la bague TETE DE MORT bouuuh, la tête de mort, le truc le plus nulos du monde, c'est d'un ring je m'y ferai jamais, je préfère encore porter un pull parme avec des signes chinois dessus qu'un truc pareil.
    
      Demain je vous parlerai de Julia Sarr-Jamois, qu'on arrête les recherches nous l'avons retrouvée.


Photos: garancedore//theglamourai//cafemode
(cette ligne là j'ai écrit d'une manière ça fait très JAK&JIL vous voyez)